Billet d’absences

Vachement Assez absente des réseaux sociaux depuis quelques mois, de nombreuses raisons, des bonnes jusqu’aux moins réjouissantes, voici une rétrospective synthétique (trop long ça risquerait d’être un poil chiant) histoire de ne pas trop être à côté de la plaque.

A) Pourquoi nous avons moins couru

La résultante d’une combinaison de plusieurs facteurs?

•Santé/motivation
Le 30 septembre, à l’aube de mes 46 ans, je m’estime heureuse de jouir d’une santé globale correcte.


Tout n’est pas rose fluo comme une pet de licorne enrhumée: mon corps change.
Une douleur intense et chronique (20 ans ça te cause?) s’est majorée depuis quelques trimestres, la vie quotidienne, le taf, le sport s’en trouvent chamboulés.
Annuler un trail à la dernière minute, c’est moche, c’était le cas en juillet: dur.

Forfait… Tout était prêt, sauf mon organisme…

La relaxation, la respiration, mes trucs de sorcière naturopathe n’y font plus grand-chose, exit la bouillotte sur le bidou, la tisane: il a fallu recourir à la chimie, consulter…
Actuellement, une solution est en cours, pas la plus sympa, on en reparle en janvier 2020.

Bref, tout ça pour dire que ces soucis de gonzesse influent sur la motivation, je me sens nulle, grosse, poussive, mon niveau a baissé… Alors je courais moins et moins je courais, plus c’est devenu galère.

Et puis je stresse énormément ça, c’est une autre paire de manches!

•Météo hot hot hot

On a sorti les cigales et rangé le bonnet.

Juillet, août ainsi qu’une partie de septembre furent particulièrement caliente.

Nous avons cherché des endroits frais avec les Canipotos.

Se lever à 4 heures du matin, j’avoue, actuellement ce n’est plus dans mes cordes de banjo, j’ai posé l’option «Grand espoir» de pouvoir de nouveau sauter du lit fraîche et pimpante à n’importe quelle heure saugrenue.

Au plus chaud du mois d’août, il y a bien eu quelques séances de tapis à la Salle Body Fit Evo, du rameur et du RPM…


Quelques mini-footings où j’ai plus eu la sensation de me mouvoir par reptation que de poser un pied devant l’autre.

J’ai souvent regardé le Mont Ventoux cette année… De loin.


La Garaine pourtant si belle me suffisait amplement pour finir en sub-OAP au faîte de ma colline préférée, rouge comme un gratte-cul, la rage, la honte et la gnaque en nuage de pluie façon manga au dessus de la calebasse.

•Journées qui devraient faire minimum 48h

T’en as jamais rêvé toi de ces journées à rallonge où tu peux tout caser? Faire plaisir à Doudou, le ménage, la famille, les RDV, le boulot, la course à pied, enfiler des perles, voir les copains et les copines, rider à dos de poney volant à travers la garrigue, fumer le thym sauvage…

Malgré une organisation de malade maniaque, pas possible.

SVP, si vous l’avez, envoyez-moi la recette en MP.

•Maison
Nous y songions sans trop nous prendre le chou.
Notre location bien située près de l’hôpital, de l’arrêt de bus des enfants et du centre ville nous convenait, sauf si ce n’était un loyer élevé et des charges de plus en plus lourdes.
Nous avons eu le déclic en même temps, c’est devenu une priorité.


Quand je te dis qu’il n’y a pas de hasard, tout s’est enchaîné avec une simplicité enfantine.
Fin juillet, nous poussons la porte de trois ou quatre agences immobilières.
Tout au fond de moi, c’est à Vaison que je voudrais rester, c’est moins évident pour Pascal.
Entrechaux (la fameuse maison rose avec le puits), Malaucène, Saint-Romain En Viennois, le coup de cœur n’est pas au rendez-vous.
Le 29, encore quelques biens à explorer.

Je suis en descente de nuit (qui fut particulièrement active), je n’ai pas dormi, ça plane à 15 000 (expression de vieille, j’adore).

L’agent immobilier, devant notre « léger » désappointement nous propose avant de rentrer, de passer devant une maison dont le prix vient de baisser à Vaison.

« Cui-cui les petits oiseaux ».

Pétard, je tombe in love de l’extérieur!

Je l’ai vue grandir cette bicoque au gré de nos running!
Apothéose l’après-midi: l’intérieur a été conçu pour nous, il y a même la place pour la troisième chambre!
Je tape dans mes mains comme le petit singe avec ses cymbales.

Monsieur a craqué aussi je crois…
S’en suivent une rapide concertation familiale, la signature d’un compromis de vente le 22 août, l’accord de prêt début septembre, la transaction finale avec remise solennelle des clefs de notre nouveau chez-nous le 9 octobre.

Mes parents nous ont rendu visite, mi-septembre, nous avons pu leur montrer.

Alors après, on avait soif…

Des cartons (et pas des cartons de pinard!), du tri, du bonheur, beaucoup d’organisation.

•Vélo pour monsieur
Ne pas rouler ici est une hérésie.
Il pédale en duo avec un ami (coucou Pascal) ou seul, il m’envoie des photos du sommet du Ventoux ou d’ailleurs, il s’éclate.
L’Ardéchoise fin juin, sa première cyclo-touristique.

Le sommet du Mont Ventoux… 

Chuuut, je crois qu’il a chopé le virus!

B) Nos dernières courses

20/01/2019 Terraventoux Ocres & limons de Mormoiron 24K environ 700m D+


03/02/2019 Snowrace de Montgenèvre 15K environ 600m D+

03/03/2019 Septrail 27K 1060m D+ à Septême Les Vallons


07/07/2019 Trail des sentiers Du Paty 26K 950m D+ Caromb


14/04/2019 Trail Drôme 43K 2300m D+, Buis-Les Baronnies


08/06/2019 La 6666: Trail de la Factrice 27K 1000mD+ à Roquebrun


14/07/2019 Trail 27K 1500mD+ Montgenèvre FORFAIT, LA LOOSE…

06/10/2019 Marathon Run In Lyon

C) Nos prochaines courses

La liste est non-exhaustive☺

23/11/2019 Marathon International du Beaujolais


08/03/2020 Ergysport Trail du Ventoux 46K et un peu de D+…

D) Mes aspirations

•Retrouver la forme, c’est tout bête.


•Pour la deuxième année consécutive, je suis fière de figurer parmi la liste des ambassadeurs de la marque UGLOW, les vêtements de sport sans couture, un confort maximal sans irritations, des coupes sympas.


•Courir plus, marcher plus dans les décors de rêves de ma région et ailleurs.


•Idéalement me mettre au vélo. Le Poney a repris du service, customisé avec de jolies lumières pour être vue et bientôt équipé d’un panier à l’avant, il est mon compagnon de trajet maison/boulot.
•Je rêve toujours de quelques heures par semaine où je pourrais exercer mes compétences de naturopathe au sein de l’hopital…
•Continuer de vivre simplement, en harmonie avec les éléments…

Au plaisir de vous croiser sur les chemins et les routes…

Grüß Gott les Loulous!!

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de “Billet d’absences

  1. Fran

    Bel article plein de vues magnifiques. Je ne puis que vous encourager… ayant moi-même un coup de mou ces temps-ci. Alors haut les cœurs et bonne continuation !
    Françoise alias Yantra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *